dimanche 28 février 2010

Journée en mer et cadeau en fin de journée…

Lors de la pratique des 5 Tibétains, l’oreille baignée du ressac des vagues, le vent oppose une résistance à l’ouverture de la porte du balcon… Son souffle est fort et puissant… J’ai une pensée du cœur aujourd’hui pour mon frère Daniel dont c’est le jour anniversaire de sa naissance… Je déguste une pomme et une orange tout en œuvrant sur le dossier de retour chez nous suite à l’annulation de la croisière sur l’Europa… A 11h nous assistons à un quiz au Grand Bar Mirabilis et nous allons marcher sur le pont promenade avant le déjeuner… Des spécialités grecques sont proposées au buffet Muscadins… Après un temps de détente en cabine, je commence la rédaction d’un mail détaillé pour Amex dans le cadre de la commande de la nouvelle croisière de retour sur le navire Costa Luminosa …dont la date de départ est différée d’une quinzaine de jours au regard de celle de l’Europa… Le mail est envoyé à 16h après l’actualisation du blog de notre voyage… Nous savourons un Neuroca au lait de riz et nous allons bavarder avec Charlotte au sujet du renvoi de Filippo et pour proposer une minute de silence sur le bateau pour saluer la mémoire des trois « cast members » morts dans l’accident de l’Europa… Concernant le dossier de retour, Charlotte a reçu une réponse négative de la Costa au sujet de nos demandes de compensations au regard du préjudice subi après l’annulation de la croisière… Depuis le balcon de la cabine, un océan « d’huile » s’offre à nos regards… Une légère brume obscurcie l’horizon tout en voilant l’intensité solaire… Le mouvement des vagues semble être au ralenti… Ce tableau me donne l’impression d’être en dehors du temps, comme suspendu dans un lieu fantasmagorique d’une autre planète… A 17h30 nous assistons au cocktail de gala de bienvenue sur invitation du commandant… Nous boycottons la cérémonie en supprimant nos applaudissements en raison du renvoi de Filippo … Patrick croise les yeux de Stefano, le présentateur, et décèle une gêne dans son regard …sans doute pour cette même raison… Avant le repas nous nous baladons sur le pont … Au dîner de gala nous choisissons de déguster des raviolis gratinés aux épinards et à la ricotta… A l’atrium delle delizie, Suzy semble jouer pour nous au piano une mélodie du film « Amélie Poulain »… Nous la remercions lors de sa pause et nous bavardons un instant… Suzanna est originaire de Budapest en Hongrie… Nous croisons Kim sur le chemin du pont 9 où nous allons chercher une tisane… Nous admirons mutuellement nos tenues de gala et Kim nous propose de se joindre à elle à la soirée spectacle… Je suis enchanté de cette invitation !... Après un temps à la cabine, nous allons marcher sur le pont promenade… Un vent chaud, complice de cette balade en amoureux au niveau du tropique du cancer, se faufile agréablement dans nos vêtements… Patrick achète ensuite des boucles d’oreilles de « pirate »… Une pause musicale, installés sur une banquette au pont trois à écouter Suzy Bira, nous offre de découvrir un défilé des passagers en tenues de gala, en transit entre le théâtre Duse, où ils viennent d’assister au cocktail du commandant du second service, et la salle de restaurant située à l’opposée du bateau… Patrick va ensuite nous réserver trois places au théâtre et je rejoins le point de rendez-vous fixé à 21h par Kim… Je bavarde en attendant avec une animatrice originaire de Milan… Kim s’installe entre nous deux… Je suis « aux anges »… Nous bavardons avant le spectacle… Elle chante depuis l’enfance… Ses « débuts » remontent à la chorale du temple où son père était pasteur… Aujourd’hui il exerce son ministère …à Las Vegas… Côté cœur Kim est marié à un italien… Je suis enthousiasmé par la revue… Les décors, les costumes colorés, les effets spéciaux et la chorégraphie sont principalement futuristes… Un voyage musical au pays des pyramides s’intercale dans le déroulement du spectacle… Différents tableaux ponctue ce voyage dans le futur… Kim souhaite prendre des photos de nous trois à l’issue de ces instants magiques… Kim bataille avec son appareil et j’apprécie ses éclats de rire… Patrick va chercher notre appareil et une séance de photos à lieu au Grand Bar Mirabilis… Les regards alentours se tournent vers nous… Laura, une animatrice du quiz, se joint à nous… Une de ses collègues nous immortalise tous les trois… Kim et Laura sont enchantées… Nous nous séparons et subrepticement nous allons imprimer deux photos que nous offrons alternativement à Kim et à Laura… Elles sont émues et conquises par cette attention …immédiate… Avant de partir au pays des rêves, un saut temporel en avant de trente minutes est appliqué à l’horaire de la cabine… Vivre un décalage d’une demi-heure est une nouvelle expérience pour moi… Demain un décalage de 4h30 se maintiendra entre la France et le navire jusqu’au retour vers Dubaï…

Joyeux Anniversaire Daniel...


samedi 27 février 2010

Bonjour Fujaïrah aux Emirats Arabes Unis…

A 7h nous nous levons avec le soleil …et le navire entre dans le port de Fujaïrah… Fujaïrah est le plus jeune émirat de la fédération. Il donne sur le golfe d’Oman et il constitue le meilleur point de départ pour explorer la côte orientale. La ville s’enorgueillit d’un musée archéologique et ethnographique …et d’un fort vieux de 300 ans… La plus vieille mosquée des E.A.U. se trouve à proximité à Al Badiya… En début de matinée Patrick va prendre quelques photos du port et des environs… Il revient avec une nouvelle exceptionnelle… La croisière de retour à Savone en Italie sur le navire Europa est annulée… Hier après midi vers 16h, le bateau a heurté violemment le quai à Sharm El Sheik, ouvrant une brèche de 3 mètres sur 5 mètres dans la coque et provoquant la mort de trois membres de l’équipage… Nous descendons au « Guest Service » pour discuter des opportunités de retour chez nous avec le bel Andrea… Nous en profitons pour adapter auprès de Deborah la date de réservation du restaurant avec les Luden… Nous effectuons ensuite une marche sur le pont onze… Nous remarquons en contrebas un bateau ravitailleur qui approvisionne le navire en carburant pour la poursuite du voyage vers les Indes… Nous nous restaurons à midi au buffet Muscadins. En début d’après-midi nous prenons une navette pour aller découvrir le centre commercial « Lulu Mall »… Quelques splendides villas s’offrent à mon regard le long du trajet… Le centre commercial s’avère être un hypermarché sur deux niveaux… Nous visitons le complexe… Nous flânons dans les rayons… Nous essayons quelques gandouras indiennes à la finition très aléatoire… Nous sommes de retour au navire un peu avant 16h. Devant le bateau des commerçants ambulants ont inondé le quai d’articles en tous genres : tapis, colliers, objets artisanaux… Nous relevons le courrier sur Gmail où un mail d’Emma nous confirme l’annulation de la croisière… Elle annonce un contact de Costa lundi pour nous proposer une solution… Nous apprécions un chocolat chaud en cabine agrémenté de quelques douceurs choisies proposées au buffet Muscadins pour le « Thé de l’après-midi »… Après 17h Patrick remarque une tempête de sable qui avance sur la ville de Fujaïrah… Des lumières clignotent sur le haut des tours et des buildings …probablement pour avertir un possible trafic aérien… Le navire appareille pour Goa aux Indes… Après un temps de navigation dans le golfe d’Oman, le Deliziosa prendra la direction sud-est pour naviguer durant la nuit dans la Mer d’Arabie… Nous rencontrons Charlotte au pont deux vers 17h30 pour l’entretenir, lors de sa permanence francophone, des possibilités pour notre retour… Elle nous apprend le départ manu militari du conférencier de bord Filippo …pour des raisons indignes où le respect de l’être humain est bafoué… Ce départ précipité hier va priver tous les passagers des fabuleuses conférences de Filippo sur les Indes… De retour dans nos quartiers, je reprends la narration sur le chronojournal après un appel à René en cabine 8348 pour lui confirmer le rendez-vous du 1er mars à 20h30 au Club Deliziosa… Après 18h30 nous sommes au restaurant Albatros. La table assignée pour le repas au pont deux est située dans un espace bruyant où nous entendons le bruit des moteurs. Je m’adresse au Maître d’Hôtel en chef et nous nous installons au pont trois à une table de huit personnes. L’emplacement est agréable tout comme le contact sur mes épaules de la main du beau Camilo, le serveur de la table… Nous dégustons un feuilleté de champignons et d’asperges… Le couple en face de nous vient d’embarquer à Fujaïrah !... En raison de la grève des transports aériens en France, leur avion est arrivé avec deux jours de retard à Dubaï …et le navire est parti sans eux… Avec un groupe de quatre espagnols, il a pris un taxi pour couvrir les quelques cent cinquante kilomètres entre Dubaï et Fujaïrah… L’entrée du port leur étant interdit, le groupe a dû insister pour rejoindre le navire… Quelle organisation étrange chez Costa au regard de cette situation …avec un vol affrété par …Costa… Nous saluons les convives francophones de la table et nous nous offrons une pause musicale à l’atrium delle delizie en écoutant Suzy interpréter des mélodies au piano… Nous montons ensuite au pont 9 pour une tisane …et là… le regard de Patrick croise celui de …Kim…. Quelle heureuse coïncidence… Comme nous Kim est présente sur la seconde partie de la croisière… Elle nous embrasse chaleureusement en nous remerciant du somptueux bouquet de fleurs offert… Nous bavardons quelques instants et nous lui proposons une invitation au restaurant Club Deliziosa… Son acceptation spontanée et son éclatant sourire, souligné par une flamboyante robe rouge, versent en moi des flots de joie… Un nouveau saut dans le temps nous attend cette nuit …accentuant le décalage horaire avec la France… Demain nous serons quatre heures en avance sur l’horaire de la Haute-Savoie…

vendredi 26 février 2010

Bye-bye Dubaï…

Durant la nuit et encore toute la journée des passagers embarquent sur le navire… La logistique semble être un peu débordée… Plusieurs fois dans la journée nous passons voir Andrea pour l’activation des cartes magnétiques de la cabine… En fin de matinée, nous sortons sur le quai pour l’achat de deux cartes supplémentaires… l’équipe de l’échoppe nous les offre avec le sourire… Je suis conquis et impressionné par cette attitude commerciale et chaleureuse… Nous marchons sur le quai pour admirer le navire AIDA Diva qui a accosté en prolongement du Deliziosa… Nous écourtons la marche sur les quais en raison d’une tempête de sable sur Dubaï… l’horizon se voile et la visibilité diminue fortement … Nous continuons la balade sur le pont promenade, côté océan, pour éviter le sable dans les yeux… A midi nous déjeunons au buffet Muscadins… J’apprécie notamment le chou rouge en plat chaud… Dès la fin du repas nous décidons de nous rendre au Dubaï Mall. Une navette nous conduit dans ce complexe commercial qui semble être le plus grand de Dubaï… Des centaines de boutiques se côtoient dans cet ensemble immobilier à la créativité impressionnante. Un vaste aquarium trône parmi les magasins et divers cafés… Un zoo souterrain sous l’eau est indiqué sur le plan. A l’extérieur, un espace offre la vue de différentes fontaines jaillissantes dans un lac artificiel intérieur. Une immense tour dont le sommet se perd dans ciel brumeux se trouve à l’extrémité du lac. Nous marchons sous la chaleur torride et prenons quelques photos avant de retourner à l’intérieur du centre commercial… Patrick découvre de grandioses chutes d’eau où des plongeurs sont figés en position de plongée. Un visiteur nous prend en photo devant cette superbe création humaine. Nous sommes surpris de constater la présence d’un supermarché bio organic fort bien achalandé… Nos pas nous conduisent vers 16h au « Cacao Sampaka » www.binhendi.com où nous dégustons de succulentes pâtisseries au chocolat agrémentées de thé… Nous achetons ensuite chez Patchi, une boîte de chocolats « Navy Blue »… Le « tous à bord » étant fixé à 17h30, nous nous dirigeons vers la sortie « Arabian Court » pour prendre la navette de retour… Au terminal des croisières nous offrons les chocolats Patchi à l’équipe de la boutique où nous avons acheté les cartes postales… Les jeunes filles sont enchantées de ce présent inattendu… Nous nous donnons rendez-vous dans une vingtaine de jours… René et Christine Luden sont sur le quai… Nous bavardons ensemble et nous leurs proposons une invitation au restaurant club Deliziosa… A bord l’exercice de sauvetage bat son plein… Nous nous joignons à la simulation une fois enfilés les gilets de sauvetage… A 18h le navire appareille pour Fujaïrah, un des sept émirats de l’union… Après une connexion Internet pour un envoi de messages à Amex, nous passons au « Guest Service » pour la réservation du restaurant et nous allons dîner au buffet Muscadins… A 21h nous assistons au théâtre Duse au spectacle « Grand Variety Show » …où de multiples artistes nous donnent un aperçu de leurs talents… Nous écoutons ensuite quelques mélodies jouées au piano par Suzy Bira à « l’Atrium delle Delizie » avant de partir aux pays des rêves…

jeudi 25 février 2010

Croisière aux Indes

A bord du Costa Deliziosa, nous quittons Dubaï pour les Indes. Notre première escale sera GOA, l'ancien comptoir portugais aux Indes. Puis nous découvrirons la ville de Cochin puis nous ferons un petit tour aux îles Maldives pour revenir en Inde avec la ville Munbai (Bombay). Après cette découverte de l'inde, nous retournons direction le Moyen-Orient avec comme destination Dubaï.

Débarquement et embarquement sur le Deliziosa à Dubaï…

Je pratique les 5 Tibétains sur le balcon et j’aperçois un navire de la compagnie AIDA qui entre dans le port de Dubaï. Cette compagnie, tout comme l’entreprise Costa, appartient au groupe Carnival qui possède également la firme Cunard dont le Queen Mary 2 est le fleuron de la flotte… Aujourd’hui est le jour principal du débarquement de la première croisière pour les passagers s’arrêtant à Dubaï… Avant un quiz à 11h j’écris sur le chronojournal tout en dégustant une orange et une pomme golden… A l’issue de cette détente culturelle, nous bavardons avec Henri et sa femme. Henri a mal au ventre et aimerait continuer la croisière comme nous …cependant ses obligations familiales l’en empêchent … L’animatrice italienne se joint à nous… Vers midi nous nous séparons avec un « ciao » pour aller déjeuner. Au buffet Muscadins, en fin de repas, Nicou, la dame belge rencontrée hier, vient faire la causette avec nous… En début d’après-midi nous pointons les dépenses de cette première croisière… Je sélectionne quelques photos pour illustrer la page d’hier …et nous actualisons le blog vers 15h… Plus tard, après une connexion à Gmail et l’envoi de quelques mails, nous dégustons en cabine un chocolat chaud au lait de riz… Nous commençons la préparation pour le changement de cabine… Le navire se vide progressivement d’une bonne partie de ses passagers… Après 17h30 nous emménageons dans la cabine 7269, située sur le même pont mais à tribord cette fois… La cabiniste, originaire des Philippines, se prénomme Jenelyn. Une fois notre installation terminée, nous allons au pont neuf où je bois une tisane de mélisse… A 19h nous apprécions au dîner du buffet Muscadins des poivrons farcis au riz et agrémentés d’haricots verts… Nous nous offrons ensuite une marche sur le pont promenade dans la chaude nuit de Dubaï… Nous apercevons au travers des vitrages du théâtre Duse des passagers en attente de leur horaire de débarquement… Des vols aériens semblent s’échelonner tard dans la nuit et les destinations sont très variées : Amsterdam, New-York, Rome, Londres, Venise, Manchester, Paris, Rome, Düsseldorf, Istanbul …et d’autres villes encore… A l’atrium delle Delizie, Suzy Bira joue au piano et nous écoutons la dernière partie de sa prestation musicale, installés dans un salon… Andrea nous reçoit au service client pour l’activation des nouvelles cartes de cabine …sans succès… un problème informatique semble à l’origine de ce beug… Jenelyn nous ouvre la cabine avec le sourire… Nous entrons dans une nuit de sommeil entrecoupée de bruits générés par l’arrivée nocturnes de nouveaux passagers…

mercredi 24 février 2010

Découverte des pyramides de Dubaï…

Le navire a pris ses quartiers pour quelques jours dans le nouveau port « Rashid Port » ouvert très récemment pour les bateaux de croisières… La musique du CD de Yanni « Reflections of passion » acheté au « Mercato Mall » hier et enregistrée sur l’iPod emplit l’espace de la cabine alors que j’écris sur le chronojournal… Décontractés et baignés de soleil nous marchons sur le pont promenade en fin de matinée avant une brève sortie à terre pour acheter des cartes postales… Nous déjeunons au buffet Muscadins où j’apprécie notamment des boulettes de pomme de terre et petits pois agrémentées d’une sauce aux quatre fromages… En début d’après-midi une navette nous conduit au complexe commercial « Wafi Mall » www.wafi.com sur Sheikh Rashid Road… A son approche, une multitude de pyramides de tailles et de hauteurs différentes couvre les bâtiments de l’immense centre commercial… A l’entrée d’impressionnantes colonnes sculptées de hiéroglyphes et divers pharaons en pierre nous accueillent… Nous pénétrons pour un voyage commercial en « Egypte »… De nombreuses marques sont présentes et les tarifs semblent exorbitants pour certains articles… Nous remarquons dans une boutique de luxe un tee-shirt à …1000-€… Nous flânons le long des innombrables allées… A 16h nous entrons dans une enclave gourmande du mall : chez Patchi www.patchi.com …un chocolatier aux mille et un délices… Nous effectuons une sélection de douceurs avant de reprendre notre route dans les chemins du centre… Nos pas nous conduisent à l’international café « The Square » où nous sommes accueillis par Rina… Nous sommes conquis par la création en chocolat noir « Alcazar » et nous décidons de céder à la tentation pour le plaisir de nos papilles gustatives… Un thé accompagne ces instants de délices… Après 17h nous terminons cette flânerie dans ce pays des pyramides et nous retournons tranquillement prendre la navette pour retourner au bateau où nous arrivons vers 18h… Nous bavardons dans le véhicule avec une croisiériste belge …émerveillée par sa visite du Mall… Nous actualisons le blog avant d’aller dîner au restaurant Albatros… Des crêpes farcis au fromage et aux champignons composent notre repas… Nous bavardons au buffet Muscadins avec Melisa, une cast member venue des Philippines… Elle nous a remarqué depuis le début de la croisière et nous imaginait être des …Princes en voyage incognito sur le navire… Nous dégustons ensuite en cabine un chocolat Patchi …une harmonie gourmande de chocolat noire, datte et amande… Vers 20h30 une balade au pont trois précède notre installation au théâtre Duse pour assister au spectacle de variété d’au revoir aux passagers débarquant demain… A peine assis, un monsieur s’approche de nous… Nous recevons des félicitations sur nos tenues vestimentaires durant la croisière. … Ce passager, séduit, a apprécié les couleurs, les harmonies …messagères de joie et de gaité pour sa croisière sur le Deliziosa… Différents artistes défilent sur scènes… Les danseurs du navire et les chanteurs Seby, Michela et Pietro conduisent le début de la revue… René Luden et ses marionnettes prennent le relai… La joie débordante, les éclats de rire, la bonne-humeur sont au rendez-vous avec cet artiste attachant et talentueux…La chanteuse noire du New-Jersey Kim Covington, rencontrée sur le navire à plusieurs reprises, nous offre un aperçu de son talent… Après le spectacle nous faisons déposer dans sa cabine à son attention une composition florale achetée à Dubaï chez Black Tulip Flowers www.blacktulipflowers.com… Avant d’aller nous reposer, nous effectuons une balade au clair de lune sur le pont promenade dans la douce chaleur nocturne de Dubaï… Nous bavardons longuement avec un couple rencontré lors de l’excursion en Egypte, quelque peu nostalgique de quitter le navire demain pour retourner chez eux en France…

mardi 23 février 2010

Grande Fête du Baptême du Costa Deliziosa à Dubaï…

Aux aurores le navire passe à proximité d’un projet futuriste de l’Emirat de Dubaï appelé « The World », en cours de réalisation, et vers 9h il accoste au port de Dubaï… En milieu de matinée j’apprécie de déguster une orange et une pomme golden… Après 11h, munis de « Naming Ceremony Pass » pour la « Tribune silver area blue », nous sortons du navire en tenue de gala… Nous assistons à la cérémonie inaugurale du baptême du navire « Deliziosa »… Les lecteurs du blog peuvent suivre cette cérémonie en différé sur le site www.costadeliziosa.com… Cette cérémonie est parrainée par son Altesse le Cheikh de Dubaï : Mohammed Bin Rashid Al Maktoum… Installés sur des gradins de plus de trois mille places assises, situés sur le quai à proximité du navire, nous assistons à la cérémonie qui se déroule en grande pompe… J’apprécie notamment les différents spectacles où des chevaux pur sang exécutent avec grâce et souplesse toute une série de mouvements coordonnés par les jeunes et fougueux cavaliers et cavalières… Différentes allocutions ponctuent la cérémonie avec la présence de hauts dignitaires de l’émirat et du groupe Costa… La marraine du Deliziosa coupe la corde pour libérer la traditionnelle bouteille de champagne qui explose sur la coque du navire célébrant ainsi le lancement du navire… Vers 13h30 nous sommes de retour à bord pour un déjeuner tardif au buffet Muscadins… Les minutes se succèdent dans un rythme soutenu …et nous voilà à bord de la seconde navette en direction du « Mercato Center » www.MercatoShoppingMall.com sur Jumeirah Beach road… La première a été prise d’assaut par des voyageurs dont certains se tapent dessus pour monter à bord… Etrange comportement pour des personnes en voyage d’agrément !... René Luden s’étonne de cette situation et mime brièvement avec moi l’attitude de ces personnes énervées… Le centre commercial semble être une petite enclave italienne dans Dubaï… Une immense peinture du Grand Canal de Venise trône au dessus de l’entrée principale… Un espace est consacré au Duché de Savoie… Les bâtiments semblent s’être inspirés d’un parc Disney avec une multitude de couleurs et de reliefs dans les constructions… Nous nous promenons dans cette petite enclave méditerranéenne climatisée… Chez Virgin nous achetons deux CD à moitié prix au regard d’un magasin Virgin en France : un de Yanni et le dernier album de Enigma « Seven lives many faces »… Avant de reprendre la navette après 17h nous dégustons un chocolat chaud au lait de soja au Starbucks Coffee qui s’affiche à l’entrée du complexe commercial… Le trafic est sensiblement plus dense qu’à l’aller… Toutes les places de la navette, incluant les strapontins, sont occupées… Les passagers semblent retourner au navire pour un évènement spécifique… En effet à 19h nous assistons en tenue de gala au cocktail de gala du baptême du navire avec un majestueux spectacle de feux d’artifices… Nous sommes présents sur le pont 11 et mon regard s’émerveille des milliers de jaillissements de lumières colorées qui explosent pour fêter la naissance du dernier né des « enfants » de la flotte Costa… Nous faisons quelques pas sur les ponts extérieurs… Nous échangeons quelques mots avec Irina, une élégante cast members russe… Un couple d’allemand nous prend en photo… La dame porte une robe longue vaporeuse en dégradé de bleu et vert à la mousseline à la fois transparente et opaque… Le monsieur a repéré nos tenues vestimentaires à plusieurs reprises et nous félicite pour nos choix… Nos pas nous conduisent ensuite au restaurant Albatros pour le dîner de gala… Nous optons pour un seul plat, une terrine de légumes, fromage tomme nature, lentille braisées …et une purée de potiron pour moi… Nous passons quelques instants au buffet Muscadins pour un thé …et à 21h30 nous assistons à un voyage artistique dans la culture de Dubaï avec les danseurs de la compagnie locale « Alpha Tour » …intitulé « Folk Show »… montés spécialement à bord pour l’événement du baptême… Le spectacle consiste principalement à admirer les révolutions de trois danseurs parés de somptueuses étoffes colorées et illuminées de lumières… Telles des toupies en continuels mouvements, les danseurs évoluent au rythme des différentes figures proposées. Celles offertes dans la nuit sont somptueuses et me font penser à une valse de petits vaisseaux spatiaux aux mille couleurs évoluant dans un vide spatial imaginaire… Quelques danses du ventre terminent le show présenté aux voyageurs… Nous entrons ensuite avec facilité aux pays des rêves portés par une féerie de couleurs…

lundi 22 février 2010

Bonjour Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis…

Vers 9h40 Dido interprète des chansons de son album « No Angel » et le navire Deliziosa entre au port d’Abou Dhabi sous le ciel bleu et une forte clarté lumineuse… Constitués de 7 émirats, les Emirats Arabes Unis, constituent l’un des pays les plus riches au monde… L’or noir a fait la fortune de cet état souverain, indépendant depuis 1971, gouverné par un Conseil Suprême formé par les sept émirs, chacun d’eux étant souverain sur son territoire. Nous entrons aujourd’hui dans l’émirat d’Abou Dhabi… Depuis 2004, le président des E.A.U. est le cheik Khalifa Ben Zayed Al-Nhayan, souverain de l’émirat que nous allons découvrir ce jour… A la fin du XVIIIème siècle cette région était connue sous le nom de « Côte des pirates »… La découverte de précieux gisements de pétrole en 1959 a radicalement transformé la configuration sociale tribale fondée sur l’élevage des moutons et de la pêche …tout en induisant le développement vertigineux de la ville... Port franc, Abou Dhabi offre de réaliser d’excellents achats dans ses marchés et centres commerciaux qui ont remplacé les masures et les cabanes de boue d’un passé relativement récent… Entre 10 et 11h j’écris sur le chronojournal tout en dégustant une délicieuse orange… A 11h nous assistons à un quiz au Grand Bar Mirabilis… La quasi-totalité des passagers sont partis en excursions et nous jouons avec un autre couple. Les scores sont identiques et nous recevons un agenda à l’emblème Costa… Nous effectuons une marche au pont 11 avant de déjeuner au buffet Muscadins à midi… Après un temps de détente en cabine, nous partons en début d’après-midi en navette pour Abou Dhabi. Le long du trajet des centaines d’immeubles aux designs et aux vitrages colorés défilent sous les regards des passagers… Les formes originales de ces gratte-ciel varient tout comme leur hauteur, parfois impressionnantes… La navette nous dépose à l’entrée du « Marina Mall », un vaste centre commercial construit dans la baie d’Abou Dhabi… Nous prenons quelques photos de la Marina et du « Manhattan » d’Abou Dhabi en fond de paysage… Nous flânons ensuite dans le labyrinthe commercial où de multiples boutiques, de marques principalement, se sont installées… Nous effectuons quelques achats dont deux superbes pulls très créatifs chez « Bulgari »… Chez « Gloria Jean’s Coffees » nous dégustons une pâtisserie… J’opte pour une forêt noire avec un jus d’orange et Patrick pour un chaï tea avec un Sacher… Nous continuons la visite du centre… Au niveau inférieur un supermarché Carrefour a pris place… Je note aussi la présence d’Ikea… J’essaie une paire de chaussures « Ryn Walking Shoes » avec les semelles arrondies, spécialement créée pour la marche par les coréens www.rynkorea.com. Un autochtone nous prend en photo devant une fontaine où des dauphins s’ébattent… Le mall nous rappelle les Etats-Unis… Ce qui le différencie de ceux visités aux USA, c’est la présence de femmes tout de noir vêtues et d’hommes en djellabas blanches… Avant de retourner au navire vers 18h, j’apprécie un chocolat chaud au lait de soja dans le Starbucks Coffee du centre… De retour au bateau nous allons dîner au restaurant Albatros où le Maître d’hôtel nous a fait préparer un plat de légumes croquants au tofu… Un plat excellent et une attention appréciée… Patrick aborde le chapitre 7 du livre sur la lenteur, lu suite à ma demande... Nous bavardons de son ressenti et de notre couple… Nous montons ensuite au buffet… Patrick bois un thé… Nous continuons notre conversation initiée au restaurant… Après un temps en cabine pour noter les dépenses de la journée, nous allons assister à un concert classique au théâtre Duse… Eszter Kisgyoekgy au piano et Ciprian Sarga au violon nous offrent une nouvelle étendue de leur talent… L’oreille baignée de mélodies musicales, nous allons nous reposer… A minuit le navire appareille pour parcourir les 73 milles marins à destination de Dubaï…

dimanche 21 février 2010

Visite de la Grande Mosquée Sultan Qaboos…

A 8h30 nous sommes à bord de la navette qui nous dépose à la sortie du port. Nous marchons en bordure du rivage en direction de l’Hôtel Mina où nous avons rendez-vous à proximité à 9h avec Mohammed… Nous sommes un peu en avance et je propose d’aller photographier la plaque du muséum « Bait Al Baranda » à côté du « Kargeen Caffé » où travaille Evelyne… Nous allons la saluer… Je décide de déguster une pâtisserie locale à base de crème de datte… Evelyne refuse mon paiement avec le sourire… Son désir est de m’offrir cette douceur… Je la remercie chaleureusement et nous lui souhaitons une belle journée… Le soleil est déjà haut dans le ciel et la température élevée… Pour pallier au « phénomène » taxis pour touristes, Mohammed a demandé à un ami de nous conduire tous les trois à la « Grande Mosquée Sultan Qaboos »… Nous montons dans une somptueuse Toyota Avalon neuve et nous voilà en route pour la Grande Mosquée… L’année passée nous avons traversé une grande partie des USA au volant d’une Toyota Avalon similaire à celle conduite par Akim… Il roule prudemment et passe très lentement sur les ralentisseurs… Il nous dit que Mohammed est son meilleur ami et qu’il est heureux de lui rendre service en nous conduisant à la mosquée… Nous roulons une bonne vingtaine de minutes, les abords de la route à double voies sont régulièrement plantés de massifs fleuris parfaitement entretenus et aux couleurs chatoyantes… Le réseau routier est splendide et les constructions en bordure de route ont fier allure… L’argent du pétrole permet un développement tout en beauté de la ville… Nous apercevons soudainement la Grande Mosquée sur notre gauche… Akim nous dépose vers l’entrée et nous suivons Mohammed… Des cars de la Costa sont présents sur le site… Nous pénétrons dans la partie de l’édifice réservée aux femmes… L’intérieur est en marbre, le plafond est en bois sculpté et des lustres Swarovski illuminent l’espace dédié à la prière… Toujours pieds nus, nous pénétrons dans la Grande Mosquée et là… stupeur… et émerveillement… Un immense lustre en cristal est suspendu en dessous de la coupole principale… D’autres lustres complètent la fabuleuse parure de lumière où la fée électricité s’en donne à cœur joie dans ces millions de cristaux… Mohammed nous prend plusieurs fois en photo… Il semble prendre du plaisir à prendre des photos… A plusieurs reprises il photographie l’intérieur de ce somptueux édifice entièrement financé par le Sultan… Il semble que la Mosquée à été inaugurée en 1990… Les qualificatifs manquent pour exprimer la beauté du site où le luxe discret et pourtant omniprésent rivalise avec les nombreuses œuvres d’art exécutées sur le site… Un immense tapis d’un seul tenant a été tissé à l’intérieur par des artistes iraniens… Je suis sous le charme dégagé par la Grande Mosquée… Harmonie et bien-être se dégagent de cette créativité humaine où des milliers de mains se sont activées pour un résultat unique de splendeur et de beauté… Nous marchons autour de la mosquée aux multiples annexes… La luminosité est à son maximum… Un ensemble paysager agrémente le site… L’herbe est verte et superbement entretenue par plusieurs jardiniers… Mohammed nous dira plus tard dans le taxi collectif que l’eau provient pour la moitié des pluies et pour moitié de l’Océan après désalinisation... Mohammed se fait prendre en photo avec un jeune garçon quelque peu taciturne. Il repart avec un sourire éclatant… Avant 11h nous quittons le site… Mohammed évite les taxis présents à la sortie du site… Nous traversons les jardins pour joindre la route à double voies… Nous sommes à peine arrivés sur la chaussée et un taxi collectif s’arrête à notre portée… Nous montons à bord… Une dizaine d’hommes sont déjà assis… Pour arrêter le taxi, il suffit de cogner contre la structure intérieure pour avertir le chauffeur… Mohammed cogne et nous descendons après un trajet d’environ dix minutes. Nous sommes sur une avenue où trônent plusieurs ministères : le ministère des jardins, le ministère des postes et de la téléphonie, le ministère du poisson et des bateaux, le ministère d’habitat et de la construction et le ministère de l’intérieur où Mohammed œuvre… Il va signaler sa décision de chômer cette journée… Nous prenons un autre taxi collectif et nous voilà en route pour le port… Le trafic s’intensifie…Un dernier taxi nous dépose vers l’hôtel Mina… Nous remercions chaleureusement Mohammed et nous le saluons avant une petite course pour rejoindre la navette… Le « tous à bord » fixé à 12h30 est dépassé de cinq minutes… Nous arrivons à la coupée en même temps qu’un car Costa en retour d’excursion… Tout va bien… Nous déposons quelques affaires en cabine et nous allons déjeuner au buffet Muscadins… Je rencontre la chanteuse du New Jersey en sélectionnant les mets de mon repas…Elle me demande de la tutoyer… Ce que j’accepte volontiers avec un large sourire… Après le repas, je m’installe à l’ordinateur pour une narration de ces surprenants instants passée à Mascate… Vers 16h30 j’apprécie un chocolat Caotina surfin… Nous actualisons le blog avant un temps de lecture en cabine… A 17h30, en tenue de gala, nous assistons à un cocktail privé à la discothèque Sharazad où nous sommes conviés par le commandant… Nos pas nous conduisent ensuite au théâtre Duse pour le cocktail de gala de l’au revoir où le commandant Giuseppe Russo remercie les voyageurs qui descendent du navire à Dubaï le 25 février… Térésa accueille les passagers en leur offrant un verre de champagne… Nous déclinons l’offre avec le sourire… Après la cérémonie, nous traversons le navire pour aller dîner au restaurant Albatros… Patrick choisi un risotto aux champignons porcini et j’opte pour un strudel farci au riz et légumes… Nos dégustons ces plats et nous allons boire une tisane au buffet Muscadins… Un temps de lecture en cabine précède notre entrée au théâtre Duse pour assister à un spectacle musical à 21h30… Les passagers du cocktail du second service sortent… Le théâtre se vide progressivement… Les nouveaux entrants patientent mais une dame francophone veut entrer malgré tout et tient des propos désagréables à l’équipe du bateau qui coordonne les deux séances… Le spectacle, intitulé « Delicious », est haut en couleurs… Les tenues de scènes sont créatives et lumineuses… Un hommage est rendu à Mickael Jackson… Les différentes scènes se suivent à un rythme soutenu… Le nombre important d’exhibitions écourte leur durée au détriment d’une appréciation plus lente de leur contenu… De retour en cabine, une annonce générale nous informe du passage du navire « Luminosa » de la flotte Costa… Nous sortons sur le bateau et je vois poindre progressivement dans la nuit le vaisseau des mers illuminés de mille feux… Patrick filme et prend des photos de cet évènement exceptionnel… A la fois petite « coquille de noix » sur les flots et impressionnante construction humaine… Morphée nous appelle et nous le rejoignons pour une nuit de rêves sur les flots de l’océan…

samedi 20 février 2010

Bonjour Mascate au Sultanat d’Oman…

Au lever, sur le balcon, j’apprécie de contempler le paysage et de saluer le soleil qui apparaît à l’horizon… Une mystérieuse sphère blanche, ajourée de demi-arches, posée sur une sorte de calice se dresse sur un promontoire rocheux en bordure de la rive… Je suis séduit par cette construction insolite harmonieusement en contraste avec le paysage désertique… Vers 8h, après être entré dans le golfe d’Oman, le navire arrive dans le port de la capitale du Sultanat d’Oman. Référence pour le commerce maritime, le port fut achevé par les portugais au XVIème siècle pour y établir leur base d’échange entre l’Orient et l’Occident. Leur domination dura de 1507 à 1650 quand le Sultan unifia le territoire d’Oman sous son autorité. Le Sultan Qaboos Ibn Saïd au pouvoir depuis 1970 réside dans la capitale, dans le luxueux palais Al-Alam. La Grande Mosquée avec son architecture marmoréenne raffinée, construite avec les deniers personnels du Sultan, est le symbole de la renaissance du pays… Monarque absolu, il est à la fois le chef de l’état et du gouvernement. Sa vision libérale lui a permis d’apporter de nettes améliorations dans le pays. Oman a une superficie légèrement supérieure à celle de l’Italie et sa population tourne autour de trois millions d’habitants… Mascate, connue dès le IIème siècle, constituait dans l’antiquité un carrefour sur la route de l’encens… Vers 10h30, les notes musicales « La chaussée des Géants – Légendes de la Terre et du soleil » de Logos emplissent la cabine alors que j’écris sur le chronojournal …tout en sirotant une tisane de camomille… A 11h nous assistons à un Quiz sur la mythologie grecque… Nous gagnons deux agendas avec neuf bonnes réponses sur dix… Nous montons ensuite au pont 11 pour une marche panoramique sur le Port Sultan Qaboos avant le déjeuner… Des spécialités latines sont proposées au buffet… Après le repas, une pause lecture s’offre à moi suivie d’une petite sieste. Nous partons après 14h30 pour Mascate. Une navette nous conduit à la sortie du port. Nous marchons le long de berges… Tour à tour Patrick prend en photo deux magnifiques portes d’entrées, un petit kiosque coiffé d’une coupole en or et la façade d’une mosquée « bleue »… Après une quinzaine de minutes de marche nous atteignons les souks. Une horloge électronique affiche 31°… Nous pénétrons par l’entrée principale surmontée d’une coupole bleu argenté et décorée d’un vitrail… Dans une échoppe j’achète un chèche… Le marchand indien me coiffe avec le tissu aux reflets argentés… Patrick achète dans une autre boutique un tee-shirt à l’emblème de la ville de Mascate… Nous croisons Henri, un passager du bateau et nous flânons ensemble quelques instants dans les souks… A une des sorties la chance se manifeste à nous par un citadin coiffé d’un couvre-chef local et vêtu d’une djellaba de couleur grise… Il s’arrête et me salue en me tendant la main avec le sourire… Je réponds à son salut en serrant sa main …et nous commençons à bavarder… Mohammed Nasser est né à Mascate… Nous parlons de la vie locale et nous exprimons notre désir de visiter la mosquée du Sultan Qaboos… Il se propose de nous trouver un taxi au tarif pratiqué pour les autochtones… A un distributeur nous retirons 10 rials d’Oman, soit environ 20 euro… Dans une brasserie – Juice bar il fait de la monnaie pour nous… Vers le Mina Hôtel, il bavarde avec trois chauffeurs de taxis qui lui indiquent que la mosquée est fermée l’après-midi. Nous différons la visite à demain matin… Mohammed nous fixe un rendez-vous à 9h et avec sa carte privée, il nous fera visiter les parties réservées aux fidèles de la ville… Les 16h30 passent… Nos pas nous conduisent ensuite vers un musée proposé par Mohammed. L’exposition change toutes les semaines… La fermeture étant à 18h, nous nous installons au « Kargeen Caffé » www.kargeencaffe.com pour boire un tchaï tea… Nous convions notre nouvel ami à se joindre à nous… Evelyne, une Philippine à Mascate depuis quatorze ans, nous accueille… Nous bavardons tous les quatre… Le café est ouvert depuis quatre mois… Le mari d’Evelyne vit au Bengladesh… Elle va visiter sa famille aux Philippines tous les deux ans environ… Son loyer mensuel est de 100 rials pour un salaire de 150 rials environ… Au pays de l’or noir, les disparités semblent aussi exister… Je parle du palais du Sultan et Mohammed se propose de nous y emmener… Le Sultan possède quatre palais en ville… Celui que nous allons admirer, le n°1, est à quelques minutes en taxi… Le chauffeur de taxi, où nous nous installons, vient de payer une amende de 20 rials !... La façade du palais est grandiose. Il est en partie recouvert d’or… Demeure privée du Sultan, les dignitaires invités résident dans les deux annexes latérales … comme Chirac en son temps …ou Obama plus récemment... Des photos sont prises et nous retournons au port avec le même taxi qui nous a attendus… Mohammed a négocié un prix de un dinar et cinq cents Baisa …soit quelques trois euro… Nous nous donnons rendez-vous à demain et nous retournons au bateau… Nous allons confirmer à la bibliothèque auprès de Filippo la commande ferme de son DVD « Arabia »… A 19h30 nous dînons au buffet Muscadins… A 20h45 nous assistons, à la demande générale, à une seconde prestation de Mike Pidone… Cette fois il nous offre une petite heure d’Opéra… En cours de spectacle il me complimente sur mon chèche qui contraste avec les lunettes noires « Ophtalgym » achetées à Xanath… Plus tard il me demande s’il chante en direct ou en Play back… Cela pour une démonstration à capella… En fin de show, pour sa dernière interprétation, Mike invite les personnes présentes à se tenir la main en signe de paix… En prévision d’un lever plus matinal demain matin, nous allons ensuite nous reposer pour une première nuit au Sultanat d’Oman…

vendredi 19 février 2010

Journée en mer…

Le navire continue sa navigation à distance du Sultanat d’Oman… Tour à tour nous dépasserons Al Qibliyah, le cap de Ra’s al Madrakah, l’île de Masirah et le cap Ras al Ya’ …pour prendre ensuite la route 026 en direction de la pointe la plus à l’est de la péninsule arabe que nous rejoindrons dans la nuit… La température annoncée aujourd’hui va osciller entre 22 et 29°… Au lever, j’ai une pensée pour ma sœur dont c’est l’anniversaire aujourd’hui… Michel Pépé interprète « Logos – Harmonia Millenium » pendant la séance de yoga des yeux… Avant d’assister à 10h au Quiz sur les aéroports internationaux, je déguste quelques fruits bien mûrs déposés en cabine par Chonna… L’aéroport de Mumbaï s’appelle …Santa Cruz !... Nous bavardons après le quiz avec une dame française partiellement handicapée dans ses déplacements après avoir été renversée par une voiture et qui, depuis cette expérience, profite intensément de la vie… A 11h nous assistons à une conférence en images présentée par Charlotte intitulée « Les coulisses du Costa Deliziosa »… Le navire est sorti avant notre départ des chantiers navals de Venise après deux ans de préparation et de construction… Il a coûté un peu moins de 500 millions d’euro… Le commandant nous honore de sa présence en fin de présentation et répond à quelques questions… Nous allons ensuite déguster des spécialités italiennes au buffet …dont un succulent gratin d’aubergines… Au travers des vitrages nous découvrons le navire Costa Europa qui croise la route du Deliziosa… Les sirènes des deux bateaux retentissent… Nous serons à bord de l’Europa pour notre retour à Savone… Etonnant clin d’œil maritime… Sur fond musical, j’écris sur le chronojournal après le repas… A 15h30 nous assistons à la discothèque Sharazad à une conférence animée par René Luden intitulée « Qu’est ce qu’un ventriloque ? »… René me remercie encore de ma prestation sur scène… Il parle de mon « copain » Patrick et dit apprécier notre agréable personnalité… Il se souvient nous avoir déjà rencontrés sur un autre navire… A la sortie Charlotte nous « mandate » pour parler de la croisière autour du monde… Nous apprécions ensuite un chocolat chaud en cabine…… Nous actualisons le blog, nous consultons Gmail et nous répondons à un mail de Thérèse et d’Annick...… Nous envoyons aussi un mail à Marie-Claude pour une possible rencontre aux Indes en mars… Aux dernières nouvelles, elle arrivait en bus à Bénarès… Je passe un temps de détente sur le balcon à m’imprégner de la beauté et de la sérénité de l’océan… Vers 18h30 nous sommes au restaurant Albatros où nous dégustons une soupe aux oignons à la piémontaise, suivie d’une Moussaka aux légumes… Je porte la chemise-pull blanche et noire en trompe l’œil « Judger » achetée dans les souks à Salalah… Nous prenons le dessert au bar chocolat où j’apprécie un délicieux Tiramisu. Patrick opte pour un Sacher… Un onctueux chocolat chaud à la noisette accompagne ces douceurs… Après ces instants de gastronomie, nous allons effectuer marcher sur le pont promenade… La nuit est tombée et le clapotis des vagues nous escorte pour cette balade en amoureux… A 20h45 nous descendons au théâtre Duse pour assister à 21h15 au spectacle présenté par l’équipage du Costa Deliziosa. Dans l’intervalle je continue la lecture de « Conversation ave Dieu 2 »… Intitulé « I have a dream », la talentueuse prestation des membres de l’équipage a tôt fait de conquérir le cœur des passagers… La voix du dernier chanteur qui interprète « Love Story » est étonnante de beauté et de force musicale… Un artiste qui pourrait bien faire carrière… Toute la soirée les lumières des côtes du Sultanat d’Oman s’offriront aux regards des passagers noctambules… De notre côté nous nous offrons une belle nuit de sommeil en allant rejoindre Morphée…

Joyeux Anniversaire Thérèse...


jeudi 18 février 2010

Bonjour Salalah au Sultanat d’Oman…

Aux premières lueurs de l’aube, le navire arrive en vue des côtes d’Oman… le lever du soleil accompagne l’arrivée au port… Vers 9h le Costa Deliziosa accoste à Salalah au Sultanat d’Oman… Des chants au rythme des tambours accueillent le vaisseau des mers lors de la pratique des 5 Tibétains sur le balcon. Patrick prend des photos sur les ponts supérieurs… Située à 1000 kms de la capitale Mascate, Salalah possède un climat tempéré toute l’année grâce à l’influence des moussons. Ville tropicale, riche de végétation, l’agriculture fournit des fruits frais et des noix de coco. Les indiens constituent aujourd’hui 14% de la population. Ville historique connue sous le nom de « Capitale arabe du parfum », elle est une étape importante sur la route de l’encens depuis plus de 8000 ans. Elle s’enorgueillit des ruines d’un palais qui appartenait à la Reine de Saba… J’effectue une salutation au soleil au pont 11 après un tour d’horizon du panorama offert depuis le bateau… Une zone portuaire industrialisée entoure les quais …avec des montagnes naturelles désertiques en fond de décor et des montagnes de containers en premier plan… Salalah représente le point de liaison entre l’extrême orient et l’occident grâce à ses hauts fonds et à sa position stratégique sur la route principale entre Suez et ce qui fut appelé un temps « les Indes Orientales »… Le port est un important carrefour pour le trafic maritime où plus de 2000 navires font escale chaque année… A 11h nous assistons à un Quiz au Grand Bar Mirabilis … Le thème porte sur différentes monnaies en cours sur la planète… En fin de jeu, nous bavardons avec deux couples de français dont un qui invite régulièrement ses petits-enfants en croisière à des fins culturels… René Luden traverse le salon et reconnait son partenaire de hier soir… Il bavarde avec nous quelques instants et se propose d’inviter Patrick sur scène lors d’un autre show dans la prochaine croisière en enchaînement… Il a remarqué Patrick rire aux éclats lors de ma prestation sur scène… Nous effectuons ensuite une marche au pont promenade et nous allons nous restaurer au buffet… Des spécialités arabes sont proposées à la « voracité » des passagers… J’opte pour des fallafels et du taboulé agrémenté de poivrons et d’huile d’olive… Quelques douceurs terminent ce petit festin… Patrick s’offre une sieste… J’écris sur le chronojournal et j’œuvre sur Corel à différents montages créatifs pour l’actualisation du blog… Vers 15h nous partons à Salalah par la navette gratuite… La traversée du port militaire et industriel est interdite… A la sortie, après une tractation avec un groupe de taximen, un jeune conducteur nous emmène au centre de Salalah pour une plongée dans les souks… L’eau de mer filtrée permet la réalisation d’espaces verts un peu partout le long du trajet, notamment en bordure des bâtiments officiels… Des résidences de luxe se matérialisent à différents endroits et certaines sont entourées de murs avec des miradors aux quatre points cardinaux… Le taxi immatriculé 1860 se gare devant une terrasse de restaurant… Nous arpentons les souks… A un moment donné, un indien sort de son échoppe et me coiffe d’un chèche en cachemire fabriqué en Inde… Je suis conquis par le résultat et pour 5-€ je garde l’étoffe sur la tête… Plus loin j’achète une chemise tee shirt en trompe l’œil d’un seul tenant… Plusieurs barbiers m’invitent à me tailler la barbe… Les 16h approchent et les échoppes encore fermées ouvrent les unes après les autres… Des touristes Costa en fin d’excursion commencent à inonder le site… Les dollars, les euro changent de main …et les mains croisiéristes se chargent d’articles en tous genres : encens, parfums, djellabas… Vers 16h30 après un passage vers le bord de mer pour quelques photos, nous rejoignons Ahmed, le chauffeur du taxi… Il sirote un chaï tea à la terrasse devant son véhicule tout en palabrant à l’ombre avec l’hôtelier… La chaleur est quelque peu étouffante et les 40° à l’ombre me semble proche… Nous décidons de goûter le breuvage qui s’avère exquis et délicieux… De mémoire c’est le meilleur chaï tea jamais bu auparavant… Ahmed nous offre les consommations et nous retournons au port… Nous réglons les deux heures de son service et nous retournons au bateau avec la navette… La chaleur déshydrate et je bois un Neuroca au lait de riz pour épancher ma soif… Vers 17h30 nous allons offrir à Charlotte un calendrier offert lors d’une des emplettes aux souks… De superbes fleurs surlignées de filets dorés décorent l’éphéméride de 2010… Nous retournons en cabine et je m’installe en musique à l’ordinateur pour une narration de ces instants passés à Salalah… Après 18h le navire appareille pour Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman depuis maintenant une quarantaine d’années… A l’est il passera au large de Ras Marbat et plus au nord il naviguera jusqu’à Bandar Quindar avant d’entrer en Mer d’Arabie… Après 18h30 nous passons brièvement au restaurant Albatros suite à l’appel téléphonique de Marcial qui nous a dressé une table au premier service… Les mets au menu sont axés principalement sur de la viande et du poisson… Nous allons dîner à 19h au buffet… Un temps de lecture de « Conversation avec Dieu 2 » précède ensuite notre participation à 21h15 au théâtre Duse où des artistes venues de Chine, habillées de couleurs et de lumière, dévoilent leurs impressionnants talents emprunts de grâce et de souplesse… Les oreilles baignées de musiques asiatiques, nous rejoignons la cabine pour profiter d’une bonne nuit de sommeil sur les flots de l’océan… Devant les ascenseurs une dame allemande souhaite être prise en photo à mes côtés… Son mari s’exécute… Le chèche et ma tenue vestimentaire m’ont value plusieurs compliments ce soir…



mercredi 17 février 2010

En mer entre Yémen et Sultanat d’Oman…

A 7h la clarté du jour transparait aux pourtours du rideau occulteur tiré pour la nuit… En Haute-Savoie il est 4 heures du matin… Durant toute la journée, le navire poursuit une navigation « Est – Nord est » à distance des côtes du Yémen à bâbord… Le Deliziosa vogue sur une route maritime internationale très fréquentée, par laquelle transitent tous les jours des dizaines de bateaux allant et venant entre Suez et l’extrême Orient… Ce matin j’ai une pensée pour ma grand-mère maternelle morte le 17 février 1959 …en préparant un mail de confirmation à Emma… La matinée se passe dans le confort de la cabine… Je déguste une orange et une poire bien mûre …et je remercie la nature pour ces cadeaux… Après 11h nous effectuons une marche sur le pont 11… Des rafales de vent tiède s’engouffrent dans mon pantalon climatisé acheté à Ajaccio… Eole s’amuse à freiner notre avancée par son souffle puissant et soutenu… Avant le déjeuner, au « Guest Services Office » nous recevons la confirmation de l’envoi d’un mail à Emma de notre part …avec trois pièces jointes scannées par la jeune fille en charge de cette mission… Nous nous installons en terrasse au Lido azzurro blu pour déguster les mets choisis au buffet… En fin de repas, au moment où je prépare une tisane de menthe à boire dans la cabine, un passager me demande si je suis un artiste !... Emiliana Torrini chante « Gollum’s song » du soundtrack « The Lord of the Rings : the two Towers » alors que j’écris sur le chronojournal après une agréable sieste bercée par les flots peu agités de l’océan indien… L’actualisation du blog, un entracte boisson chaude précédent notre participation au théâtre Duse à une conférence intitulée « Le Sultanat d’Oman » animée par le talentueux Filippo Camerlengo… Il nous présente en fin d’exposé, la concrétisation d’un projet mené à bien auprès de la Costa grâce à sa détermination : un DVD intitulé « Arabia » intégrant les photos prises par Filippo durant les différentes excursions auxquelles il participe durant ce premier volet de la croisière inaugurale… Après 17h30 nous sommes au salon Alcazar pour remercier Charlotte pour la transmission de l’information sur la croisière autour du monde… Nous retournons en cabine après un intermède musical à « l’Atrium Delle Delizie » où Suzy Bira interprète au piano une musique du film « Amélie Poulain »… Je lis le mail reçu de ma sœur et je rédige une réponse… Nous nous connectons sur Internet et je l’envoie avec un second mail pour Annick… Une pause relecture du tome 2 de « Conversation avec Dieu » précède notre passage au buffet où nous dégustons des roulés au fromage et une part de pizza pour notre diner… Un dessert surprise sera pour plus tard dans la soirée… A 21h15 nous assistons au spectacle de René Luden au théâtre Duse… Ventriloque talentueux, René donne vie tour à tour à deux marionnettes… Le premier pantin lance une blague sur le président français et son épouse qui déclenche de joyeux rires dans la salle… Résumé brièvement cela donne : « Carla bronzée a bruni au soleil… Nicolas aime Carla la pasta italienne, il est ravioli –[ravi au lit] » … En milieu de spectacle, je suis choisi avec d’autres passagers pour prendre part sur scène au déroulement de la représentation… rires et humour sont au rendez-vous… En montant sur scène, René fait un jeu de mot avec mon prénom en me demandant si je vends des chaussures !... J’apprécie être sous « les feux de la rampe » le temps de ces instants récréatifs… Plus tard, en allant chercher une tisane de camomille au buffet Muscadins, je rencontre pour la seconde fois depuis le début de la croisière une superbe et plantureuse jeune femme noire, vêtue comme une reine …de Saba… Je la complimente sur le choix de ses splendides et magnifiques tenues de soirée... Elle me répond en français ayant passé un temps de vie à Paris… Sous le charme, je bavarde un instant avec cette créature de rêve… Elle est chanteuse et réside dans le New Jersey aux USA… Nous aurons la joie d’écouter sa voix le mercredi 24 février en soirée au Théâtre Duse… Devant l’espace infusions, la jeune chinoise rencontrée la veille du nouvel an chinois, m’adresse la parole… Je l’écoute me parler de sa vie à bord… En contrat pour sept mois, elle travaille dur onze heures par jour sans aucun jour de congés durant cette période… Elle s’exprime avec le sourire et semble sereine devant cette situation inimaginable en France… Après un temps de bavardage sur l’itinéraire de la croisière autour du monde avec Patrick, nous arpentons les salons des ponts deux et trois après 23h30 pour la surprise de minuit… Nous saluons Charlotte qui remarque mon bandana de « pirate »… Elle a manqué l’acheter sur les quais à Aden… Nous nous informons au service clientèle pour le possible envoi de fleurs à une personne du bateau …je pense à la beauté du New Jersey… Des « cast members » sillonnent les allées avec des plateaux garnis de douceurs au chocolat… J’apprécie de déguster quelques bonbons de chocolat don une variété de ganache aux amandes entières… Morphée nous appelle après cette dégustation de gourmandises au fil de l’eau au large d’Oman…

mardi 16 février 2010

Bonjour Aden au Yémen du sud…

Vers 8h le navire accoste au port industriel d’Aden au Yémen du sud. Après avoir dépassé le cap de Madinat Ash Sha’b et être passé devant le promontoire de « Elephant’s Back », le vaisseau des mers a remonté le canal conduisant à l’entrée du port… J’écris sur le chronojournal vers 9h30 …Kitaro interprète « Spirit of Takai (Live) » de l’album « An Enchanted Evening (Live) »… Je déguste quelques fruits offerts par Chonna… Mike Pidone chante dans la cabine : New-York, New-York… My way… Depuis le navire, Patrick prend des photos du port d’Aden et des environs… Vers 10h30 j‘actualise le blog du voyage… Nous assistons à 11h à un quiz de culture générale… Très peu de participants… la majorité des passagers est partie en excursion… Nous nous baladons ensuite sur le pont 10 sous le chaud soleil d’Aden… En arabe ce nom signifie « Paradis »… Le Yémen est situé à l’extrême sud de la péninsule arabique. Il confine au nord avec l’Arabie Saoudite et à l’est avec le sultanat d’Oman… La température varie de 32° en hiver à 50° en été… L’actuelle république du Yémen fut officiellement constituée le 22 mai 1990 avec Sanaa pour capitale …l’ancien royaume de Saba… Sanaa est aujourd’hui l’une des plus belles villes islamiques au monde …inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco… Située à 2300 mètres d’altitude, Sanaa aurait été fondée, selon la légende, par Sem, le fils de Noé… Elle abrite la plus grande médina du monde arabe et présente un complexe de 40 petits souks, chacun d’eux étant spécialisé dans un article particulier… Très étonnant, le « marché aux voleurs » où tout le monde peut vendre ses vieilleries… Le buffet nous accueille pour le déjeuner où des spécialités portugaises sont proposées… Crudités et légumes cuits agrémentés d’huile d’olive composent mon repas… Vers 14h, munis d’un « shore pass », nous entrons au Yémen… La traversée de la zone du port étant interdite à pied, une navette gratuite nous conduit à la sortie du complexe maritime où les activités industrielles et commerciales se mélangent avec celles des pêcheurs affairés qui grouillent sur les quais et sur leurs embarcations, de type caraque ou esquif… Ces scènes rappellent à Patrick le feuilleton télévisé « Les mystères de la Mer Rouge » …avec Henri de Manfred comme personnage principal …me semble-t-il !... Un couple de français de retour au navire nous informe du coût des taxis… Pour 10-€ un homme de type africain nous prend en charge… Désireux d’aller arpenter les souks, il nous conduit dans le secteur concerné… Nous traversons Aden… L’impression est saisissante… Les rues de la ville en activité semblent sortir d’un tremblement de terre ou d’un conflit armé… Les trottoirs sont défoncés, certaines constructions inachevées donnent l’impression d’avoir été bombardées …et pourtant le sud du Yémen est en paix depuis une vingtaine d’années… des matériaux éparses en tous genre semblent oubliés un peu partout… Le chauffeur nous guide dans les souks… De nombreux habitants ont la joue droite gonflée et déformée à force de mâchouiller du « Kat », des feuilles vertes quelque peu euphorisantes ressemblant vaguement à celles de la menthe… Ils sont fiers de ce gonflement, synonyme d’aisance financière puisque le coût des feuilles de kat est élevé… Patrick achète une paire de chaussures ouvertes. Le prix de 17-€ est étonnement bas… En France, le prix oscillerait entre 100 et 150-€… Plus loin nous achetons deux grands rectangles de tissu fabriqués au Yémen dans l’esprit du paréo ou du pagne… Les hommes portent couramment ce genre de vêtement en dessous de la taille comme on peut le découvrir sur les photos publiées sur le blog… Patrick prend en photo une camionnette à la décoration artisanale originale… De nombreux hommes sont assis ou allongés devant leur échoppe… Le stress leurs est étranger… Ils fument, font la sieste, mâchent le kat …en attendant le client… La température dépasse allégrement les 30°… Le chauffeur nous conduit ensuite dans une autre partie de la ville pour découvrir de l’artisanat local… Les règles de conduite sont illusoires et chacun roule à sa façon …mais tout cela semble bien fonctionner… Notre taxi est plutôt déglingué comme de nombreux véhicules aperçus le long du trajet… A un moment donné, le taxi passe devant une sorte de parc bien entretenu à l’herbe verte digne d’un gazon anglais… Ahmed nous accueille dans la boutique où nous aboutissons… Nous flânons parmi les nombreux objets présents …un vieux gramophone, un appareil photo en bois du début du 20ème siècle, des dentitions de requins …et de multiples objets locaux tels que colliers, armes blanches, récipients… Nous achetons une superbe ceinture composée de plaquettes d’argent assemblées et ornées de chaînettes… Je serre la main d’Ahmed en sortant… Il affiche un superbe sourire… Le prix de la ceinture correspond à environ deux mois de revenus du citoyen lambda… Nous sommes de retour au bateau vers 16h… Sur les quais à proximité du navire, j’achète le chèche porté par un des vendeurs de souvenirs… Une pause chocolat chaud est la bienvenue après la moiteur poussiéreuse de la ville… Je m’installe à l’ordinateur pour relater ces instants passés à Aden, la deuxième plus grande ville du pays après Sanaa… Les anglais exercèrent leur contrôle sur Aden de 1839 à 1959 …après le passage tour à tour, depuis 1513, des portugais des mamelouks d’Egypte, des Ottomans et de la dynastie Zaydite… Vers 18h je réalise quelques montages de photo sur Corel pour illustrer la page d’aujourd’hui sur le blog… Un mail d’Emma nous accueille sur la messagerie Gmail… Nous lui confirmons par retour notre décision… Un peu avant 19h nous dînons au buffet Muscadins et à 19h30 nous assistons au one man show de « Kairuso »… Un spectacle surprenant et audacieux en rapport avec l’embonpoint… L’artiste a revêtu une sorte de bouée corpulente qui le rend obèse au niveau de la taille, tel un ballon disgracieux et provocateur… Nous suivons les péripéties de cette personne obèse dans le déroulement de sa vie… Les applaudissements sont le fruit d’une partie de l’assistance… En fin de show, une séduisante jeune femme, la larme à l’œil, me dit être choquée par le contenu du spectacle… Je la sens blessée et décontenancée par ce show engagé aux multiples acrobaties dérangeantes et allusions directes aux facettes variées de la collectivité humaine… Nous bavardons quelques instants en cabine avant d’entrer au pays des rêves… Un troisième saut dans le temps s’annonce cette nuit amenant ainsi à 3 heures l’écart avec l’horaire de la France…

lundi 15 février 2010

Dernière journée en Mer Rouge…

A 7h le disque solaire « émerge » des flots agités par la fantaisie d’Eole… Vangelis diffuse une musique de « Voices » dans la cabine …appréciée lors de la séance de yoga des yeux… A 10h nous assistons à un quiz au Grand Bar Mirabilis… Nous récupérons ensuite la photo souvenir offerte par le commandant …prise hier lors du cocktail. Une marche sur le pont promenade s’offre à nous… la mère s’agite, les vagues se creusent, l’écume blanchâtre mousse à la surface des flots, le souffle du vent s’engouffre dans nos vêtements en coton, le navire vacille gracieusement sur les eaux de la Mer Rouge… Le bien-être s’ancre dans l’instant présent… La vie est en continuel mouvement et je me laisse bercer par son rythme libre et apaisant… Un temps d’écriture précède notre présence au buffet pour le déjeuner… Patrick prend quelques photos sur le navire… Après le repas et un temps de détente en cabine, j’œuvre sur Corel et j’actualise le blog du voyage… Coté ambiance dans la cabine, Steve Millington interprête « Zen Garden » de l’album « Winter Sunshine »… A 16h20 soit 14h20 en France, l’actualisation du blog est effectuée avec succès… Nous apprécions de partager un chocolat chaud Monbana… Nous allons au casino du bord pour jouer à la roulette… des jetons nous sont offerts et nous misons le tout sur le numéro 24 …c’est le n°2 qui sort… ensuite nous allons flâner sur les différents ponts du navire pour admirer la nature en mouvement… les vagues se creusent et l’écume s’amplifie à la crête des lames fougueuses et gracieuses à la fois… Nous retournons en cabine et je m’installe confortablement pour un temps de lecture… Vers 19h nous allons dîner au buffet… Une délicieuse crème de potiron précède notamment une part de quiche au brocoli… Après le repas, je commence la lecture de l’ouvrage « Matrix – machine philosophique » aux Edts Ellipses écrit par six auteurs différents …en parallèle de celui de Carl Honoré sur l’éloge de la lenteur… A 21h15 nous assistons au one man show de Mike Pidone www.mikepidone.com …un chanteur et musicien au charisme étonnant… Né en Sicile, il chante depuis l’âge de 3 ans tout en commençant l’apprentissage du piano… Son répertoire international galvanise les spectateurs aux différentes nationalités… Une partie de son spectacle est consacré à un hommage à Franck Sinatra ; il interprète avec brio « New-York, New-York » et « My way »… Nous faisons ensuite connaissance avec ses talents de ténor… Un interprète aux multiples talents pour une soirée pleine de charme et d’émotion… Nous achetons un CD de cet artiste à la sortie du théâtre Duse et nous retournons en cabine pour entrer dans la première nuit sur les flots de l’Océan Indien…

dimanche 14 février 2010

Saint Valentin en Mer Rouge…

Le navire glisse sur les eaux de la Mer Rouge… Quelques 1000 milles marins restent à parcourir pour atteindre l’Océan Indien… Nous passerons aujourd’hui à proximité des îles de El Akhawein et de Abu El Kizan, situées dans une zone marine protégée entourée de coraux et exempte de pollution. Le Costa Deliziosa traversera le tropique du Cancer et naviguera au cœur de la Mer Rouge… La musique « Time Machine » emplit l’espace de la cabine lors de la séance de yoga des yeux… Entre 10h et 11h nous assistons successivement à trois quiz… Le second est un jeu de mime sur les desserts… Je suis choisi pour mimer …une crêpe. C’est Patrick qui trouve le résultat …et nous gagnons un Rubik’s Cube Costa… Le troisième quiz porte sur St-Valentin… Au fur et à mesure du déroulement du jeu, nous apprenons sa naissance en 175 après Jésus-Christ et sa mort par décapitation en l’an 273… Durant cette heure de détente culturelle, nous faisons une apparition éclaire à un cocktail où nous sommes conviés par le commandant à 10h15… Une photo de notre couple est prise pour la St-Valentin… Nous découvrirons demain le cliché offert… La matinée se termine par une marche sur le pont promenade… Deux leurres de statues de marins sont postés à tribord et à bâbord …ce simulacre a-t-il le dessein de dissuader d’éventuels pirates de la Mer Rouge d’arraisonner le navire pour détrousser les passagers ?... Des spécialités de la mer sont proposées au buffet pour le déjeuner… Nous laissons les autres passagers apprécier poulpes et autres fruits de mer… Nous optons pour des mets végétariens… et pour une douceur au chocolat pour fêter la St-Valentin… Le début d’après-midi se passe agréablement en cabine… Michel Pépé interprète pour nous les musiques de son album « The wings of Love »… Vers 16h j’actualise le blog avec la journée d’hier… Des effluves de chocolat chaud emplissent la cabine… Nous sirotons le breuvage avant de rejoindre Filippo à 17h pour une nouvelle conférence intitulée « Le Yémen et les Piliers de l’Islam »… Prochainement nous foulerons le sol de ce pays à la taille similaire à celle de la France… Images et commentaires s’enchainent dans la bonne humeur… Nous retournons en cabine et je m’installe confortablement …en musique… pour un temps de lecture avant le dîner… Vers 19h Térésa nous salue au buffet… Après un repas frugale et gourmand, nous nous installons au Théâtre Duse pour découvrir un artiste dont le talent est vanté sur le Today... Adams Medini est un jongleur, un gymnaste et un acrobate accomplis… Quelques ombres chinoises s’intercalent dans son spectacle conduit de main de maître où les musiques choisies servent admirablement l’artiste… L’émotion est au rendez-vous quand son ombre donne un baiser à une colombe vibrante de réalisme… Un vent chaud souffle lorsque nous nous promenons « à la belle étoile » sur le pont 10… Nos pas nous conduisent ensuite au pont 3 où nous flânons tranquillement avant d’aller rejoindre Morphée… Cette nuit un second saut temporel d’une heure se produira… Demain nous serons deux heures en avance sur l’horaire de la Haute-Savoie…

Bonne St Valentin


Bonne St Valentin à tous les amoureux du monde.

samedi 13 février 2010

Escale à Safaga en Egypte…

Le site historique de Louxor, où se dressait autrefois Thèbes, la capitale égyptienne du temps du moyen empire, est situé à quelques 200 kms de Safaga, réputée pour ses vastes barrières de corail… Le navire accoste vers 7h au port de cette ville égyptienne, point de départ pour de nombreux pèlerins en voyage pour la Mecque… La matinée se passe paisiblement en musique dans la cabine… Nous allons marcher sur le pont promenade après 11h, une fois terminé l‘exercice de sécurité pour l’équipage… Le port présente une animation foisonnante… Plusieurs camions livrent des marchandises de toutes sortes… Les autochtones, équipés de chariots à roulettes artisanaux emportent leurs acquisitions… Un brouhaha se laisse entendre… De multiples articles de couleurs sont déplacés, tirés, parfois poussés avec effort par ces négociants égyptiens continuellement en mouvement… La chaleur est déjà étouffante… Des spécialités françaises sont proposées au buffet pour le déjeuner… Crudités, ratatouilles et riz sont les notes principales de mon menu… Après le déjeuner, Patrick s’offre une sieste… J’écris sur le chronojournal… La voix mélodieuse de Loreena McKennitt emplit la cabine… Le morceau « Bonny Swans » échappé du CD « The Mask & the Mirror » s’anime vers 13h45… Nous restons sur le bateau… Le début d’après-midi se passe dans la détente, en musique. Nous apprécions une pause chocolat chaud après l’actualisation des journées des 11 et 12 février… Nous allons ensuite au salon Alcazar au pont deux pour recueillir quelques informations auprès de Charlotte, relative à la croisière autour du monde au départ de Marseille le 29 décembre 2011… De retour en cabine vers 18h30, je m’offre une pause détente avec le livre sur l’éloge de la lenteur… Des mélodies diffusées dans la cabine par l’iPod apportent un fond sonore propice à la lecture… Après 20h nous nous préparons pour notre dîner avec notre invitée Charlotte… Nous nous retrouvons au pont dix pour apprécier et vivre une expérience fascinante dans un voyage dans le monde de la grande cuisine. Le restaurant Club Deliziosa propose une sélection de spécialités cuisinées spécialement pour chaque convive, choyé par le personnel de bord… Le repas est excellent et les papilles gustatives vivent de merveilleux instants de découvertes culinaires… Nous bavardons agréablement avec Charlotte… Une des serveuses remarque ma tenue chinoise… Elle coïncide involontairement avec le nouvel an chinois qui commence demain. Après ces agapes, nous allons boire une tisane au buffet Muscadins. Charlotte retourne à sa mission… quelques sept cents passagers français la sollicitent régulièrement durant cette première partie de croisière… En sortant du buffet, je souhaite la nouvelle année à une jeune chinoise affairée à du nettoyage… Elle s’étonne que cette information nous soit connue… Elle est enchantée et touchée par cette attention… Minuit approche et nous entrons avec ravissement au pays des rêves…